Comment fonctionne un compte courant associé ?

Comment fonctionne un compte courant associé ?
4.1/5 - (27 votes)

Une société pour avoir recours à plusieurs solutions de financement pour combler ses besoins en trésorerie, et les comptes courants d’associés sont justement l’une de ces solutions. Grâce à ce type de compte, l’un des associés peut prêter un certain montant en argent à l’entreprise, et cela, sans aucune augmentation de capital.

La définition, conditions d’ouverture, les avantages, les risques, le fonctionnement, vous pouvez découvrir, dans notre article, tout ce dont vous avez besoin pour ouvrir un compte courant d’associé.

Compte courant d’associé : de quoi parle-t-on ?

Simplement, un compte courant d’associé représente un prêt que l’un des associés pourra accorder en faveur de la société. Cela va permettre à l’entreprise faire face à un petit décalage de trésorerie, et même de régler des difficultés financières passagères. Dit autrement, c’est une avance consentie par le prêteur pour assurer le fonctionnement correct de la structure, en comblant un passif du bilan, même si dans la majorité des cas, cela serait bien insuffisant. Bien sûr, le compte courant d’associé peut parfaitement servir de levier de création ou alors de développement de l’activité.

Il est très fréquent qu’il soit mis en place dans les sociétés SAS, SA, SARL, etc. Pour réaliser le prêt d’argent, l’associé peut recourir à deux solutions différentes :

  • Le prêt direct d’argent sur les fonds propres via un règlement par chèque, un virement bancaire, etc. ;
  • L’associé en question peut laisser à la disposition de l’entreprise l’intégralité des sommes qui lui sont dues comme les dividendes, les rémunérations, ou les avances de frais.

Il faut garder en tête que le compte courant d’associé n’est, en aucun cas, un compte dans un établissement de crédit. Ce sont plutôt les créances qui seront mises à la disposition de la comptabilité de l’entreprise, sous forme d’apport en capital.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un compte courant associé ?

avantages et les inconvénients d'un compte courant associé

Ce type de compte est aussi profitable pour l’entreprise que pour les associés. D’abord, il va permettre à l’entreprise d’emprunter des sommes d’argent auprès des associés, sans aucun formalisme particulier. Contrairement à l’augmentation de capital, avec tous les apports en numéraire nécessitant la réalisation de démarches longues et coûteuses, cette option s’avère être la plus simple et elle est beaucoup moins chère. D’autre part, le remboursement de ce prêt représente une rémunération supplémentaire pour les associés, en plus des intérêts du résultat du prêt. Évidemment, il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu.

Bien sûr, une telle opération n’est pas sans risques. Dans le cas d’un blocage, l’associé devra attendre la fin de la période de blocage, aussi longue soit-elle, pour espérer un remboursement intégral. En plus, si le dirigeant de la société dispose d’un découvert de compte courant d’associé, il peut se faire poursuivre pour abus de biens sociaux, sans oublier qu’il engage sa responsabilité à combler le passif du bilan de la société.

Que veut dire le compte courant d’associé débiteur ?

compte courant d'associé débiteur

Le compte courant d’associé devient débiteur uniquement lorsque c’est la société qui prête des fonds à un actionnaire. Toutefois, il y a une catégorie de personnes bien précise pour laquelle il est possible d’envisager cette possibilité.

Par exemple, dans les SARL, selon l’article L. 223-21 du code du commerce, les associés et les gérants personnes physiques sont interdits d’un compte débiteur. C’est donc uniquement les associés et les gérants personne morales qui ont le droit de disposer d’un compte courant d’associé débiteur. Cette interdiction concerne aussi le conjoint, les descendants, les ascendants, et toutes les personnes intermédiaires.

Dans le cas de la SAS, SA, SCA, l’interdiction concerne uniquement :

  • Les dirigeants ;
  • Les actionnaires physiques.

Par contre, les dirigeants et les actionnaires moraux peuvent parfaitement disposer d’un compte associé débiteur.

Pour conclure, il faut savoir qu’il est vivement déconseillé d’avoir recours à un compte d’associé débiteur, car il réduit la trésorerie ainsi que les fonds propres de l’entreprise, en ce qui concerne les apports en capital.

Vous lisez un billet de blog qui traite de :  Fonctionnement d’un compte courant associé

Share:

You might also like …