Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

share

Comment mesurer la contamination de l’air dans les salles blanches ?

4.7/5 - (3 votes)

Une salle blanche est un espace clos dans lequel a lieu une activité d’ordre médical, pharmaceutique ou industrielle. Elle se décline en plusieurs classes selon des normes internationales données. Dans les salles blanches, l’air doit être absolument sain. Pour vous en assurer, il vous faut mesurer la contamination de l’air régulièrement. Quels sont les différents moyens permettant de réussir cette opération ?

Installez un générateur d’aérosol pour mesurer la contamination de l’air

Un générateur d’aérosol est un équipement indispensable pour mettre aux normes une salle blanche. Cela sert notamment à réaliser des tests d’efficacité des filtres utilisés dans un tel local. L’appareil s’avère utile dans les environnements où sont manipulées certaines matières comme les corps gras, l’amiante, etc.

Il existe deux types de générateurs d’aérosol. Ainsi, pour la maîtrise de la contamination de l’air, vous pourriez avoir besoin de générateurs à froid et de générateurs à chaud. Vous en trouverez auprès de commerces spécialisés dans les équipements de contrôle des salles blanches. Vous avez le choix entre l’achat et la location de ce type de matériel. Notons qu’un générateur d’aérosol est généralement livré avec des accessoires nécessaires pour le mettre en marche.

salle blanche air contamination

Utilisez un compteur de particules

Afin de mesurer la qualité de l’air dans une salle blanche, il vous faut procéder au comptage particulaire. Pour ce faire, servez-vous d’un compteur de particules. Comme le laisse deviner son nom, cet appareil permet de connaître le nombre de particules présentes dans un espace clos.

L’équipement est utile au moment de la création d’une salle blanche et pendant son usage. C’est l’un des équipements incontournables pour traiter l’air dans une salle blanche. En effet, il joue un rôle d’analyseur en temps réel. Le matériel aspire une certaine quantité d’air et compte le nombre de particules qui s’y trouve. Ensuite, il transmet les données à l’appareil numérique auquel il est relié.

Servez-vous d’un anémomètre dans une salle blanche

L’anémomètre a pour fonction de mesurer la vitesse de vent. Dans une salle blanche, il concourt à la maîtrise de tous les paramètres du climat dans la pièce. Cet appareil est essentiel pour mesurer la contamination de l’air. Un anémomètre vous sera utile pour évaluer l’état du système de ventilation.

L’équipement permet de calculer les débits d’air et d’établir une carte des vitesses servant à améliorer la ventilation. Grâce à cet appareil, vous pouvez déterminer le taux de renouvellement d’air nécessaire dans une salle blanche. Ainsi, à partir de prises manométriques installées à travers des cloisons, vous pourrez connaître la pression d’air absolue dans une salle blanche.

Faites usage d’un collecteur de germes

Dans le but de mesurer la contamination de l’air dans une salle blanche, vous pouvez également utiliser un collecteur de germes. Il s’agit d’un outil favorisant la protection de l’air à l’intérieur. Sa fonction consiste à capter, analyser et quantifier les micro-organismes présents dans un environnement sensible.

Avec ce matériel, vous pouvez déterminer le risque de contamination de l’air. Le collecteur de germes sert à maîtriser l’empoussièrement dans une salle blanche. Selon la marque et le modèle, il peut offrir des fonctionnalités supplémentaires. Certains collecteurs de germes sont fixes et d’autres sont mobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *